Temps de lecture : 4 minutes

Hello !

Au vu des conditions de circulation indiquées dans mon précédent billet, la grève du jeudi 18 octobre a été une réussite pour ses organisateurs. Très peu de trains ont roulé, et beaucoup de personnes ont été dans l’obligation de rester chez elles (dont moi-même !).

Heureusement, même si la situation n’est pas franchement revenue à la normale par la suite, loin s’en faut, ce n’était plus le blocage quasi-total de jeudi.

Voyons donc comment s’est déroulée la journée de vendredi à partir de ma propre expérience…

Vendredi donc, légère amélioration par rapport à jeudi avec quelques trains supplémentaires. Pas encore de quoi être tranquille, mais de quoi aller au boulot tout de même. Et là on retombe sur un cas maintes fois rencontré et donc mon expérience en la matière m’a permis de bien appréhender cette journée et ainsi de pouvoir aller travailler sans trop d’encombre.

La recette que j’applique : d’abord, il faut absolument éviter les pointes du matin et du soir, donc ne pas partir entre 7h30 et 9h30 et ne pas rentrer entre 17h et 19h. Dans la mesure du possible bien sûr. Alors pour ceux qui comme moi sont du matin, çà implique un lever de très bonne heure, mais un retour aussi de bonne heure bien sûr (journée de travail débutant avant 8h et se finissant vers 16h). Sinon, pour ceux du soir, ca donne une arrivée au boulot vers 10h30-11h et un départ vers 19h-19h30.
Ensuite, il faut faire preuve d’organisation (vous me direz, pas facile quand on est le roi ou la reine de l’improvistion, mais ce n’est pas mon cas) : consulter les horaires des trains qui roulent (en gare la veille ou sur internet), établir un plan de route en fonction de ces horaires.
Vous mélangez le tout, et voici ce que çà a donné pour moi ce vendredi :
Lever 5h45, préparation et prise des dernières infos de trafic avant de partir à la gare (à pieds par 2° dehors au passage !)

  • Arrivée sur le quai à 6h35, arrivée du train à 6h45. Tout le monde est rentré dedans sans problème (à cette heure-ci y a pas encore trop de monde).
  • Correspondance à Saint Lazare. Si je me débrouille bien, j’ai un train pour La Défense dans les 5 minutes, sinon le suivant est 30 minutes plus tard ! Une petite course au pas au bord des quais et me voilà dans le premier train ūüôā Précision : pas besoin de consulter les tableaux des départs, je sais sur quel quai va partir le train pour la Défense, ces rames sont toujours positionnées sur les quais 1 à 4. Et là il n’y avait qu’une rame à quai.
  • Arrivée à La Défense à 7h20, en route j’ai consulté depuis mon téléphone l’état du trafic dans le métro, la ligne 1 assure donc je suis allé à l’esplanade de La Défense en métro (à une station des trains de banlieue) et je suis arrivé au bureau à 7h25. Mission accomplie !

Pour le retour ça a été un peu plus compliqué :

  • Départ du bureau 16h, je rentre plutôt facilement dans le train qui m’amènera à Saint Lazare, partant à 16h15. Arrivée St Lazare 16h25.
  • Là c’est devenu chaud : déjà, malgré l’heure qui ne correspond pas à la pointe d’un jour normal, la gare est bien remplie avec des attroupements massifs devant les tableaux des horaires des trains au départ. Pour ce qui est d’aller à Poissy, je repère 2 trains : l’un prévu à 16h56, et un autre non prévu à 17h01. Ces deux trains n’ont pas la même destination mais desserviraient Poissy… Je ne prends aucun risque et m’engoufre, sitôt le quai de départ connu, dans celui de 16h56. Celui-ci se remplit très rapidement et au moment du départ, les passagers se retrouvent dans une situation de promiscuité assez inconfortable… Mais finalement j’arrive à bon port à 17h30 après avoir dû me frayer un chemin pour sortir du train !

Et voilà, fin d’une journée assez chaude ! Il y en aura sûrement d’autres, déjà ce WE le trafic devrait être encore perturbé et sans doutes encore un peu lundi…
Aujourd’hui je fais relâche, je reste chez moi, mais demain je dois aller sur Paris pour faire du roller, je vais donc voir ce que donne le remplissage des train un dimanche de traffic réduit (environ 40% du traffic normal prévu au moment où j’écris ce billet).
La suite au prochain épisode !

Mots clés Technorati : ,,,,,

2 r√©ponses pour “La grève dans les transports : mon vécu”

  • Je m’autommente ! En fait, pour donner les √©l√©ments de l’√©pisode suivant qui est finalement assez bref :

    Aujourd’hui j’ai donc test√© pour vous (lol) la gr√®ve un dimanche ! Bon ben pas beaucoup de trains en circulation (d√©j√† que le dimanche y en a moins que la semaine √† la base, aujourd’hui y avait vraiment pas grand chose !) mais par contre ceux que j’ai pris √©taient quand m√™me loin d’√™tre bond√©s, donc les conditions de voyage √©taient tr√®s correctes. Seule contrainbte : s’adapter aux horaires des trains qui roulent (visibles sur internet). L’essentiel, c’est que j’ai pu faire tout ce que j’avais √† faire sur Paris today, et accessoirement profiter d’un soleil √©clatant ūüėÄ

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *